L'actualité des ateliers d'écriture

Concours d'éloquence 2017 : elles l'ont remporté !

Crédits photo : EBI 2017
Crédits photo : EBI 2017

Lorsque en octobre de chaque année, depuis trois ans, je me rends à l’École de Biologie Industrielle de Cergy (95) à la rencontre des élèves de Terminale inscrits aux Cordées de la réussite pour le programme Pourquoi pas moi ? je suis heureuse. C’est, à chaque début d’automne, avec un bonheur non feint que je vais à la rencontre de ces jeunes gens âgés de 15 à 17 ans discuter du thème qui sera à défendre pour le concours d’éloquence du printemps suivant. Ma mission est claire : les aider à trouver les mots justes, les leurs, pour écrire un plaidoyer personnel qu’ils mettront en voix, six séances plus tard, grâce à une avocate, Maître Monconduit et un artiste de théâtre, Geoffroy Mathieu.

 

En octobre 2016, ils étaient cinq à venir aux séances d’écriture. Cinq à réfléchir sur le sujet imposé cette année, une citation d’Alain ANDERSET : « Ne dis jamais que tu ne vaux rien, car dans la plus sale des flaques, le ciel peut se refléter… » Un thème qui a touché, cette session encore, chacun d’entre eux même, si, le 31 mai 2017, elles n’étaient plus que deux élèves à oser déclamer leurs convictions devant un jury et un public de 200 personnes dans l’amphithéâtre de la grande école de biologie. Aya Amour et Floriane Ngo, deux élèves assidues, convaincues, engagées et charmantes, venues livrer leur vie, leurs envies, leurs idées, devant leurs parents et tous ceux qui, comme moi, ont eu le bonheur de les écouter.

 

Et elles ont réussi ! À aller au bout de l’aventure. À se dépasser. À braver leurs appréhensions. À y croire même dans le doute et la surcharge de travail, à quelques semaines de l’échéance du bac. Et puisque la sincérité peut tout, et souvent le meilleur, à remporter ce concours d’éloquence.  

 

Avec un texte sur ce que nous retenons de l’actualité, souvent le pire, rarement le meilleur, sur ce qui relève de nos valeurs humaines, à nos yeux et à ceux des autres, Aya Amour remporte le premier prix et la somme de 500 €. Rien d’étonnant à cela. Dès la première séance la jeune fille se montre engagée pour la cause des femmes, pour la défense des droits de tous. Les jurés ont été unanimes. Il y a beaucoup de sensibilité et de force dans ce qu’elle a eu le courage de livrer.

En exposant sa vie, ses réussites et échecs sportifs comme hockeyeuse de l’équipe de France, ses désirs et ses combats, Florian Ngo accède au deuxième prix et repart avec un chèque de 200 euros, tout aussi mérité. 

Aya vient de passer le concours de Sciences Po. Nous ne doutons pas une seconde de sa future intégration dans la grande école. Floriane se destine à une carrière de médecin. Avant il y aura le Baccalauréat qu’elles obtiendront, à coup sûr. Je leur souhaite bonne chance, pour maintenant et pour la suite. Tous mes remerciements pour leur bonne humeur, leur gentillesse, leur intelligence et leur victoire. Un grand merci également aux autres élèves, Estelle Nicolas et Tracy Chellamootoo ainsi qu'à l’École de Biologie Industrielle de Cergy qui me fait confiance. Et à l’année prochaine pour un autre sujet, d’autres élèves mais toujours autant de motivation !

  

Élodie Torrente

Lire la suite

L'âne Cadichon revu par les élèves de l'école primaire des Aulnaies à Auvers-sur-Oise en 2017

Le samedi 18 mars 2017, à la Maison de l’île à Auvers-sur-Oise, les enfants ont pu découvrir, sous forme d'exposition, les travaux qu'ils ont réalisés sous la direction de certains artistes de la ville entre janvier et mars 2017.

 

À l'occasion des Nouvelles Activités Périscolaires proposées par la Ville pendant la pause méridienne, ces ateliers de quarante-cinq minutes par séance ont permis à de nombreux enfants de pratiquer une activité artistique.

 

Ainsi, à l'école élémentaire Vavasseur, les élèves ont reconstitué la chambre de Daubigny en papier et carton avec l'aide de Bertille di Pace, architecte ou travaillé la photographie du 19e siècle avec Justine Montmarcher. Pour les élèves de maternelle de la même école, sur le thème de Daubigny, les enfants guidés par Minka Delaere ont pu appréhender la gravure. Cette artiste est également intervenue à l'école des Aulnaies auprès des élèves de CE1 et de CE2 en dessin et en gravure sur le thème de la nature vue par Daubigny. Dans la même école, pour les maternelles, c'est Martin Socko, musicien qui a permis aux enfants de réaliser des instruments de musique.

 

Enfin, toujours aux Aulnaies, pour les élèves de CP et de CE1 et de CE2 et CM1, c'est Elodie Torrente (Libres Plumes), auteure qui a dispensé des ateliers d'écriture créative en abordant les lettres du 19e siècle et notamment l'âne Cadichon de la Comtesse de Ségur.  

Pour les plus jeunes il s'agissait d'écrire une lettre à l'âne Cadichon et de répondre ensuite à ce courrier en se prenant pour le célèbre héros à quatre pattes des Mémoires d'un âne. Pour les plus grands, à partir du même roman pour enfants, l'écriture à plusieurs des folles aventures de cet âne ont donné lieu ensuite à la rédaction d'une fin d'histoire toute personnelle pour chacun des enfants. Ces travaux sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

 

Les élèves de Chaponval, quant à eux, ont pu confectionner des costumes de théâtre avec Julie Lebon (CE2, CM1 et CM2) quand les petits (CP, CE1 et CE2) ont réalisé des décors de théâtre sous la direction d'Agata Podsyadly.

Cette exposition s'est terminée en spectacle grâce à la Compagnie auversoise Les Matatchines qui a joué devant tous les enfants. 

 

À découvrir ci-dessous, les photos de l'exposition des travaux des élèves. 

Lire la suite 0 commentaires

Un atelier d'écriture au jardin... sous la pluie !

Le 28 mai 2016, de 14 heures 30 à 17 heures, douze Auversois se sont retrouvés autour d'une table dans un superbe jardin en escalier. 

Certains se connaissaient, d'autres ne s'étaient jamais vus. Cinq d'entre eux avaient déjà assisté à un ou plusieurs ateliers d'écriture. Pour sept participants c'était une première. Un homme pour onze femmes âgés entre 13 et 65 ans. Un groupe hétéroclite et joyeux. Tous amis ou proches de notre hôte, Martine Clément, énergique femme aux attentions délicates et enjouées. La preuve. Après avoir assisté à un atelier d'écriture Libres Plumes, elle a décidé d'ouvrir sa porte et son jardin pour permettre à ses amis de découvrir cette activité. Si ça, ce n'est pas une jolie attention, je ne m'y connais pas. 

 

Un atelier découverte qui démarre à l'heure prévue. Tous arrivent un peu avant pour le café. On s'embrasse, se présente et rions déjà. C'est bon signe. La pluie vient pourtant de s'inviter. 

Pour débuter cette séance, un cadavre exquis, histoire de faire connaissance. Ce jeu consiste à écrire ce qui est demandé par l'animatrice (nom, verbe, etc.) sur une feuille libre, à replier la feuille sur ce qui a été rédigé en quelques secondes et à passer le papier à son voisin pour qu'à son tour il écrive suivant la consigne donnée. Nom commun, adjectif, verbe transitif, complément circonstanciel de lieu, de temps, de cause ou de conséquence s'écrivent un par un puis se cachent jusqu'à former ensemble une phrase totalement décalée ou surprenante de logique. On lit les productions, on rit, on s'émeut ou s'étonne.

À partir du même principe, les participants se mettent par deux. L'un écrit une question commençant par pourquoi. Son compagnon écrit une phrase de réponse, sans connaître la question puis replie de la même façon. En deux jeux, le groupe est créé. Il est 15h 15, les échanges se font, tous ont le sourire aux lèvres et sont prêts à continuer. Le moment est venu de passer à davantage d'écriture. Place au QRAAOE, cadavre exquis composé non plus de mots mais de phrases. Étonnamment la moitié des productions forme une petit texte logique. Ils sont reliés, me dis-je. C'est extra. En sera-t-il de même à partir du hasard ? Je compte sur le jeu des six mots pour répondre à cette question. Chacun pioche six mots à tour de rôle puis après les avoir collés sur une feuille dans l'ordre de tirage, écrit un petit texte incluant les mots tels qu'ils ont été piochés. Ils retiennent leur souffle. Je leur annonce que le pire est à venir. Chacun devra lire son texte devant les autres. J'ai conscience que c'est vertigineux, Je les rassure. Ça grimace un petit peu, bouge la tête de droite à gauche mais tous se mettent à écrire. Je suis ravie. Vingt minutes plus tard, ils lisent. Tous. Ce que nous entendons est vrai, sincère, amusant. Chacun a su dépasser sa peur.

L'après-midi passe à une vitesse fulgurante, entre propositions, échanges, sucreries et gourmandises servies par Martine, chaussettes et plaid apportés par Perrine. La séance découverte se termine sur une anadiplose personnelle très réussie par tous. Qui l'eût cru ? Moi, qui anime des ateliers depuis cinq ans. Certains participants. Mais pas tous. Et pourtant, chacun a écrit, encore et encore, malgré la pluie incessante qui crépitait sur le toit du barnum. Ils se sont découverts à travers leurs mots. Ils se sont appréciés au point de s'applaudir. Ils se sont entendus au delà de s'écouter. Enfin, ils se sont mouillés au point de se servir de la pluie. Celle qui n'avait pourtant pas été invitée. 

Ça me donne des idées. Si j'organisais un atelier d'écriture dans le désert ?   

 

Élodie Torrente

Lire la suite 0 commentaires

Un petit journal écrit par les élèves de l'école primaire Vavasseur à Auvers-sur-Oise en 2016

Le 26 mars 2016, à la Maison de l’île à Auvers-sur-Oise, les enfants ont pu découvrir les travaux qu'ils ont réalisés sous la direction de certains artistes de la ville entre janvier et mars 2016.

 

À l'occasion des Nouvelles Activités Périscolaires proposées par la Ville pendant la pause méridienne, ces ateliers ont permis à de nombreux enfants de pratiquer une activité artistique.

 

Ainsi, à l'école élémentaire des Aulnaies, les élèves ont construit un village sur l'eau en papier et carton avec l'aide de Bertille di Pace, architecte ou fait de la musique avec Martin Soko. Les élèves de Chaponval, de leur côté, ont pu appréhender la gravure sous les conseils de Minka Delaere ou découvrir l'art de la photographie grâce à l’œil avisé de Justine Montmarcher. À l'école élémentaire Vavasseur, les élèves de CP au CM2 ont pu pratiqué le stylisme et la création de tissus avec Julie Lebon ou inventé et écrire des histoires pendant l'atelier d'écriture dispensé par Élodie Torrente (Libres Plumes). Un petit journal rassemblant les textes les plus imaginatifs a été édité. Il est possible de le télécharger ci-dessous. Découvrez ensuite les photos de l'exposition des travaux des élèves. 

Lire la suite

Concours d'éloquence 2016 : elles l'ont fait !

La voie du cœur est la plus belle des voix. Elle est indispensable en matière d'écriture.

Les six séances d'atelier d'écriture auprès des élèves de classes de Terminale entre novembre 2015 et janvier 2016 tendent à illustrer mon propos. Car, ce qui s'est passé pendant ces six fois deux heures trente, c'est d'abord une vraie rencontre entre huit jeunes, tous passionnants et moi, animatrice, passionnée. D'eux, de leurs mots, de leurs attentes. Mais avec une idée en tête : les préparer et les motiver à prouver leur éloquence à propos de la citation de George Clémenceau : ""Il faut savoir ce que l'on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l'énergie de le faire." devant un jury du Lions Club en avril 2016. Qui n'a rêvé pareil sujet pour atteindre ses objectifs ?

 

De la volonté, du courage, de l'énergie ? Dès la première minute, en entrant dans la salle, je le constate. Ces jeunes ont tout ça. La mission va être passionnante. Nous faisons connaissance. Je dis quelques bêtises pour détendre l'atmosphère. Nous nous présentons et je pose des questions. La volonté, le courage, l'énergie, tant de dispositions qui provoquent la réflexion sur le monde et sur soi. Très vite, elles se dévoilent. Moi aussi. Il n'y a dans cette promotion qu'un seul garçon, souvent absent (ce qui ne l'empêchera pas d'écrire un texte très intéressant). Et, parce que se dire devant tout le monde, partager ensemble souffrances personnelles et rires sincères nous propulse au plus profond de notre humanité, le sujet fait son chemin. Ils rédigent leur message, affirment leur personnalité, dévoilent leurs émois.

De séance en séance, dans l'intimité de notre groupe, le miracle s'opère. Elles seront quatre à se présenter. Quatre à avoir peur avant d'entrer en scène, quatre à clamer qui elles sont, quatre à se dépasser.

Ce fut le 2 avril 2016, dans le théâtre du superbe Lycée Michelet à Vanves, et moi, animatrice, j'étais émue. Parce que oui, ce qu'elles ont entrepris, à leur âge, est-ce que je l'aurais voulu, est-ce que j'aurais eu le courage de le dire et l'énergie de le faire ? Je n'en suis pas convaincue. Dès lors et parce que votre sincérité a touché le public, mesdemoiselles Éloan, Mélanie, Fatoumata et Shannon, bravo. Vous avez été la jeunesse qui se dépasse, qui s'exprime, qui existe. Et ça, ce n'est pas rien. 

Quant aux quatre autres, je les félicite tout autant. S'ils ne se sont pas présentés au Concours d'éloquence 2016, tous ont, je le souhaite, profité de nos réflexions communes. C'est avant tout à cela que sert un atelier d'écriture de ce type. À réfléchir, écrire et surtout partager. 

 

À tous, bonne chance pour la suite !

Élodie Torrente

Lire la suite

Le 10 avril 2016 : Atelier découverte d’écriture  à la Librairie La 23ème Marche

Envie d’écrire ? Profitez d’un dimanche après-midi d’avril pour découvrir un atelier d’écriture organisé par l’association Libres Plumes et la Librairie La 23ème Marche à Auvers-sur-Oise.

 

Au milieu des livres, guidé par l’animatrice, dans une ambiance détendue et conviviale, (re)découvrez votre écriture et surprenez-vous sur vos propres capacités grâce à des jeux amusants et à des propositions d’écriture variées.

 

Animé par Élodie TORRENTE, auteure et directrice de Libres Plumes, profitez d’une séance dominicale pour essayer ou confirmer votre envie d’écrire et partez avec Libres Plumes à la rencontre de votre créativité et de votre imagination.

Lire la suite

Michèle Fiquémont, membre de l'atelier d'écriture hebdomadaire Libres Plumes, écrit la dictée France Québec 2016

Michèle Fiquémont, membre assidue depuis 2013 des ateliers d'écriture Libres Plumes est une femme active. Exigeante et consciencieuse, elle aime les challenges. Aussi, quand l’association France Québec a demandé à Élodie Torrente qui pourrait lui succéder pour rédiger la dictée francophone annuelle 2016, l'animatrice des ateliers a tout de suite proposé Michèle Fiquémont. Enthousiaste, cette écrivante énergique a relevé le défi  Pourtant, l'exercice ne fut pas simple, vous dira-t-elle. Et en effet, il ne l'est pas. Quatre dictionnaires différents (Québécois, Acadien, Provençal et Malgache), les dix mots 2016 et une histoire adaptée aux 11 - 18 ans sont imposés à l'auteur de cette dictée destinée aux scolaires. Mais il en faut bien plus pour l'abattre. Après quelques centaines de textes écrits en atelier, les contraintes à dépasser, elle connaît. Et elle aime ça. La preuve, elle en redemande !

Bravo à elle et longue vie à ses écrits. 

 

Lire la suite

Ateliers d'écriture parents -enfants au salon StartUp for Kids en partenariat avec short edition Jeunesse

Lire la suite

Brigitte Bellac, membre de l'atelier d'écriture hebdomadaire Libres Plumes, fait sa Une !

Brigitte BELLAC a commencé à écrire dès l’âge de 8 ans. Des contes pour enfants (!), des poèmes, des nouvelles, puis une première pièce : Jacques a dit qui a été jouée au Théâtre du Lucernaire à Paris en 1981. Elle a notamment écrit trois ans pour « L’Oreille en Coin » de France Inter. Puis fut scénariste pour une dizaine de téléfilms, des scénarios de longs-métrages dont La Pierresse- Prix Beaumarchais 2002, devenu un roman publié en 2010.

Après plusieurs années à ne plus pouvoir écrire une ligne, elle rejoint l'association Libres Plumes en 2013 et assiste depuis aux ateliers d'écriture hebdomadaires.

En 2015, elle publie deux romans, Le Fou de la Reine Blanche et Dieu Décréa...

Bleues, blanches, rouges est son dernier roman.

 

Lire la suite

Atelier d'écriture du mardi 25.03.2014

Jeu : les proverbes déformés

Lire la suite 0 commentaires

Atelier d'écriture du mardi 11.02.2014

Surprise poétique pour l'animatrice

Lire la suite 0 commentaires

Sur les réseaux sociaux