Atelier d'écriture du mardi 25.03.2014

Jeu : les proverbes déformés

Consigne :

À partir d'un des proverbes suivants, vous déformerez ce proverbe et écrirez une courte histoire se terminant par celui-ci.

 

Proverbes au choix : 

-         « À bon chat, bon rat. »

-         « Â cheval donné, on ne regarde pas la bride. »

-         « J’y suis, j’y reste.”

-         « S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer. »

-         « Pour vivre heureux, restons cachés. »

-         « Qui s’y frotte s’y pique. »

-         « Noël au balcon, Pâques au tison. »

-         « Les chiens aboient, la caravane passe. »

-         « Partir, c’est mourir un peu. »

 

-         « Qui sème le vent récolte la tempête » 

 

Quelques exemples des productions de l'atelier

Production de MF à partir du proverbe suivant :

« Noël au balcon, Pâques au tison. »

 

"La Valentine avait l’habitude de recevoir un galant lorsque Jules était à la tâche.

Tout le monde était au courant, sauf Jules bien sûr.

 

Son amoureux savait que la voie était libre quand le pot de géranium était sur le balcon, et les mégères du faubourg chantonnaient entre leurs dents « Géranium au balcon, triples cornes au front »."

 

M.F

 

Production de Brigitte BELLAC à partir du proverbe suivant : 

« Noël au balcon, Pâques au tison. »

 

Footballeur semi-professionnel, Joël passait sa vie ballon aux pieds. Très vite, il devint le meilleur buteur de la région et la nouvelle se répandit jusqu’aux oreilles de Jacques Moutier, entraîneur de l’équipe de France.

L’année d’après, Joël rejoignait les Bleus. Il mit à genoux les Brésiliens en terminant la finale de la Coupe du Monde 5 buts à 1.

L’entraîneur, ainsi que tous les joueurs, perçurent une fortune.

Par le fait, on dit aujourd’hui : « Joël au ballon, Jacques aux millions. »


Jeu : les structures inductrices

Consigne :

Vous composerez un poème à partir des structures inductrices suivantes qui, comme dans le poème de Prévert, donné en exemple, jouera sur la répétition de manière à apporter un effet incantatoire.

 

Structures inductrices au choix :

  • J’aime / Je n aime pas
  • Oui à /Non à
  • Hier! Aujourd’hui! Demain
  • La vie, c’est, comme...

Quelques exemples des productions de l'atelier

Production d'Élodie TORRENTE à partir

de la strcuture inductrice suivante : 

"La vie c'est comme..."

 

La vie c'est comme une étoile, 

La vie c'est omme un cri,

La vie c'est comme un voile, 

La vie c'est bien joli. 

 

La vie c'est comme un rire, 

La vie c'est comme l'eau,

La vie c'est comme lire, 

La vie c'est bien salaud. 

 

La vie c'est comme un sort, 

La vie c'est comme l'air, 

La vie c'est comme la mort, 

La vie c'est éphémère. 

 

La vie c'est comme un voeu, 

La vie c'est comme un toit, 

La vie c'est comme un noeud, 

La vie c'est pas sans moi !


Écrire commentaire

Commentaires : 0